allongement


allongement

allongement [ alɔ̃ʒmɑ̃ ] n. m.
• 1224; de allonger
1Fait de s'allonger. L'allongement de la tige d'une plante. Spécialt Propriété qu'ont les métaux de s'allonger quand ils sont soumis à une traction. Géol. Allongement d'un cristal : relation entre la forme géométrique du cristal et ses indices de réfraction à la lumière.
2Forme allongée. L'allongement de l'aile d'un avion, le fait qu'elle s'effile dans le sens de l'envergure.
3Fait de s'accroître dans la durée; son résultat. L'allongement des jours au printemps. Spécialt Accroissement de durée d'un phonème (réalisé).
⊗ CONTR. Raccourcissement.

allongement nom masculin Action d'allonger, augmentation de longueur ou de durée : Allongement d'une robe, des vacances. Rapport de l'envergure d'une aile d'aéronef à sa profondeur moyenne, ou rapport du carré de l'envergure à la surface de l'aile. (Sur les planeurs, l'allongement de l'aile est supérieur à 20 ou même 25 ; sur les avions de transport, il est compris entre 6 et 10 ; sur les avions de combat supersoniques, il est compris entre 2 et 3 seulement.) Déformation par étirement. Mesure de la capacité de déformation d'une pièce métallique, déterminée par essai de traction. ● allongement (synonymes) nom masculin Action d' allonger , augmentation de longueur ou de durée
Synonymes :
- étirement
Contraires :
- abrégement
- réduction
Déformation par étirement.
Synonymes :
- élongation
- étirage
Contraires :

allongement
n. m. Action d'allonger; résultat de cette action. Allongement d'une rue. Allongement d'une robe. Ant. raccourcissement.

⇒ALLONGEMENT, subst. masc.
A.— [Allongement dans l'espace]
1. Action de rendre plus long; résultat de cette action :
1. ... et les oiseaux ont, pour l'ordinaire, un nombre plus ou moins grand de muscles qui peuvent raccourcir cette membrane, ou l'allonger dans le sens de sa hauteur, et la tendre ou la relâcher dans le sens transversal. Certains oiseaux ont jusqu'à douze muscles destinés à cela; d'autres n'en ont que deux : il y en a de presque tous les nombres intermédiaires. Cet allongement et ce relâchement rendent le son plus grave; le raccourcissement et la tension le rendent plus aigu.
G. CUVIER, Leçons d'anatomie comparée, t. 4, 1805, p. 456.
2. Guernesey avait livré deux volumes. Bruxelles veut en faire trois. Perte de temps à tâtonner sur cet allongement pendant trois semaines, puis retour raisonnable aux deux volumes. Retard. Imputable à qui?
V. HUGO, Correspondance, 1862, p. 378.
Emplois spéc.
a) BOT. ,,Croissance de la tige, de la racine, suivant leur axe.`` (Lar. encyclop.).
b) IMPR. Allongement ou diluant. ,,Produit ajouté à l'encre d'imprimerie pour en diminuer la compacité.`` (COMTE-PERN. 1963).
c) MAR. Allongement d'un vaisseau. Opération consistant à intercaler une partie centrale de coque entre les deux moitiés d'un navire préalablement sectionné en son milieu (d'apr. GRUSS 1952).
d) MÉTALL. ,,Propriété que possèdent les métaux et leurs alliages de s'allonger de façon notable lorsqu'ils sont soumis à des efforts de traction suffisants.`` (Lar. encyclop.).
e) PHYS. Allongement de rupture. ,,Allongement relatif d'une éprouvette de métal après rupture au cours de l'essai de traction.`` (BADER-TH. 1962).
2. Fait de donner plus d'amplitude à :
3. Et, maintenant que le soleil est couché à l'horizon, vieillard cynique et cheveu doux, rampez, tous les deux, vers l'éloignement du lupanar, pendant que la nuit, étendant son ombre sur le couvent, couvre l'allongement de vos pas furtifs dans la plaine...
LAUTRÉAMONT, Les Chants de Maldoror, 1869, p. 249.
3. Fait d'avoir ou de prendre une forme allongée :
4. Ces allongements de rochers dans la mer, avec leurs crevasses et leurs dentelures, sont de vraies petites chaînes de montagnes...
V. HUGO, Les Travailleurs de la mer, 1866, p. 81.
5. Emprisonnée dans un étincelant corset de cuivre, au souple et nerveux allongement de chatte, une blonde pimpante et dorée, dont l'extraordinaire grâce épouvante lorsque, raidissant ses muscles d'acier, activant la sueur de ses flancs tièdes, elle met en branle l'immense rosace de sa fine roue et s'élance toute vivante, en tête des rapides et des marées!
J.-K. HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 32.
AÉRON. ,,Rapport du carré de l'envergure d'une aile à sa surface, ou rapport entre l'envergure et la profondeur moyenne de l'aile.`` (Lar. encyclop.).
4. Action de tendre en avant :
6. Ce soir, au dîner de l'avenue de l'Alma où sont Lockroy et Hanotaux, on s'entretient de Boulanger, que Lockroy affirme avoir été le sous-lieutenant de la dame blanche, toutefois avec la force, un moment, d'un million d'hommes derrière lui, et qui aurait bien voulu du pouvoir, mais à la condition que ce pouvoir lui aurait été offert sur un plat d'argent, sans le plus petit allongement de la main pour le prendre.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, avr. 1892, p. 232.
GÉOL. Galerie d'allongement. ,,Galerie suivant la direction de la couche et du filon.`` (QUILLET 1965).
B.— [Allongement dans le temps] Accroissement de la durée :
7. Chetma. Allongement des jours. — S'étendre là. Les feuilles des figuiers se sont encore élargies; elles parfument les mains qui les froissent; leur tige pleure du lait.
A. GIDE, Les Nourritures terrestres, 1897, p. 234.
8. Le développement de la médecine, de la bactériologie, de la chirurgie, de l'hygiène, l'amélioration des conditions sociales, etc., ont eu pour effet de réduire considérablement la mortalité humaine, surtout dans les premiers âges, d'où un allongement de la « vie moyenne » de l'individu.
J. ROSTAND, La Vie et ses problèmes, 1939, pp. 129-130.
LINGUISTIQUE
Allongement vocalique. Procédé expressif consistant à allonger la durée de la voyelle tonique pour marquer que l'on s'attarde dans la contemplation d'une idée (d'apr. MORIER 1961).
Allongement compensatoire. ,,Accroissement de durée d'un phonème ou groupe de phonèmes (...) quand il est consécutif à la chute d'une articulation.`` (MAR. Lex. 1951).
Allongement métrique. Celui qui, en grec, est pratiqué occasionnellement à une place définie du vers (d'apr. MAR. Lex. 1951).
Allongement rythmique. ,,Celui qui affecte un mot inconditionnellement pour empêcher une succession anormale de brèves.`` (MAR. Lex. 1951).
♦ Allongement épique. ,,Décomposition d'une voyelle longue en voyelle double dans des cas où la voyelle longue est interprétée comme le produit d'une contraction.`` (MAR. Lex. 1951).
Au fig., peu us. Retard affecté, lenteur voulue.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du XIXe s. ainsi que ds Ac. 1835-1932 et QUILLET 1965.
Prononc. :[]. — Rem. La 2e syllabe est notée longue ds FÉR. 1768 et FÉR. Crit. t. 1 1787.
Étymol. ET HIST. — 1209 alongemens « action d'allonger (ici le temps) » (HENRI DE VALENC., 532 ds GDF. Compl. : K'i vaut alongemens? Les escieles s'entre aprocierent par grant orguel et par grant ire).
Dér. de allonger; suff. -ment1.
STAT. — Fréq. abs. litt. :78.
BBG. — BADER-TH. 1962. — BAR 1960. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — COMTE-PERN. 1963. — DELORME 1962. — GRAND. 1962. — GRUSS 1952. — GUILB. Astronaut. 1967. — JOSSIER 1881. — Lar. comm. 1930. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MAR. Lex. 1961 [1951]. — MORIER 1961. — NYSTEN 1814-20. — SPRINGH. 1962. — WILL. 1831.

allongement [alɔ̃ʒmɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1224; alongemens, 1209; de allonger.
1 Fait de s'allonger, de devenir ou d'être rendu plus long. || L'allongement de la tige d'une plante. Développement, extension. || Allongement d'une substance souple. Affinement, élongation, étirage.
1 Les courroies de transmission, par suite d'une souple élasticité se prêtaient à ces continuelles alternatives d'allongement et de contraction.
Raymond Roussel, Impressions d'Afrique, p. 131.
2 Enfin, à sept heures, dans la laideur des lieux, l'épuisement de tous et l'allongement des ombres, c'en est fini (…)
François Nourissier, le Maître de maison, p. 88.
Spécialt. Propriété qu'ont les métaux de s'allonger quand ils sont soumis à une traction. Étirage.
Par extension :
3 (…) de quoi y ai-je profité, je vous prie, que d'un allongement de nom, et au lieu de George Dandin, d'avoir reçu par vous le titre de « Monsieur de la Dandinière » ?
Molière, George Dandin, I, 4.
Fait de s'allonger, d'être couché.
4 On parle d'allongement aux gens et ils voient tout de suite un corps étendu.
S. Beckett, Premier amour, p. 21.
2 Forme allongée. || L'allongement de l'aile d'un avion, son effilement dans le sens de l'envergure. || Allongement géométrique.
3 Fait de s'accroître (dans la durée); son résultat. || L'allongement des vacances scolaires. || L'allongement des jours devient perceptible.
5 J'aimais ce temps de l'année, non pour la sève et les éclosions printanières — loin de là — mais pour l'allongement chaque jour plus sensible de la durée du jour (…)
Maurice Clavel, le Tiers des étoiles, p. 22.
Spécialt (phonét.). Accroissement de durée (d'un phonème réalisé).
CONTR. Raccourcissement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • allongement — ou alongement (a lon je man) s. m. 1°   Augmentation de longueur. L allongement d une rue. 2°   Fig. Retard calculé, lenteur affectée. Il cherche toujours des allongements. HISTORIQUE    XIIIe s. •   Que vaut alongemens ?, H. DE VALENC. VII.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • allongement — ALLONGEMENT. s. m. Augmentation de longueur, ce qui est ajouté à la longueur de quelque chose. L allongement d un canal, d un jardin, d une allée, d une avenue. [b]f♛/b] Il se dit figurément Des lenteurs affectées et recherchées dans les affaires …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • allongement — Allongement. subst. m. v. Action par laquelle on allonge, & ce qui est ajousté à la longueur de quelque chose. L Allongement d un canal, d un jardin. Il signifie aussi, Lenteur affectée & recherchée dans les affaires. C est un homme qui cherche,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Allongement — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Allongement », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) En aérodynamique, l allongement est une de …   Wikipédia en Français

  • ALLONGEMENT — s. m. Augmentation de longueur, ce qui est ajouté à la longueur de quelque chose. L allongement d un canal, d un jardin, d une allée, d une avenue.   Il se dit, figurément, Des lenteurs affectées et recherchées que certaines gens mettent dans les …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ALLONGEMENT — n. m. Action d’allonger. L’allongement d’un canal, d’un jardin, d’une allée, d’une avenue. Il se dit figurément des Lenteurs affectées et recherchées que certaines gens mettent dans les affaires. C’est un homme qui cherche, qui trouve toujours… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Allongement — Al|lon|ge|ment [alõʒə mã:] das; , s <aus gleichbed. fr. allongement> (veraltet) Verlängerung …   Das große Fremdwörterbuch

  • allongement — ištempimas statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. stretch; stretching vok. Ausdehnung, f; Strecken, n rus. растягивание, n; растяжение, n pranc. allongement, m; extension, f; étirement, m …   Fizikos terminų žodynas

  • allongement — pailgėjimas statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. elongation vok. Verlängerung, f rus. удлинение, n pranc. allongement, m …   Fizikos terminų žodynas

  • allongement — См. allungamento …   Пятиязычный словарь лингвистических терминов